Le Jardin Mobile est le nom d’une chaîne commerciale un peu spéciale. Ce supermarché ne vend en effet que des fruits et légumes ! Quelle est donc l’histoire du Jardin Mobile et d’où tire-t-il son nom ?



 

Le Jardin Mobile a été baptisé ainsi en raison de l’activité première du père de son fondateur. Dans les années 50, M. Ambroise Jobin partait tous les matins au marché de Québec pour trouver les produits les plus frais, qu’il livrait ensuite à ses clients, à domicile. A bord de son camion, M. Jobin faisait usage de son klaxon pour avertir ses clients potentiels, qui venaient ensuite se servir sur place. De cette manière, le camion se transformait effectivement en une sorte de jardin mobile !

 

Toutefois, le vrai Jardin Mobile, premier du nom, n’a été ouvert qu’en 1975, par Raynald Jobin, fils d’Ambroise. Il ne s’agissait alors que d’une petite échoppe, située sur le boulevard Bastien, qui nécessita des travaux d’agrandissement, à 4 reprises, au cours des 4 années qui suivirent son ouverture. Finalement, et après une association avec M. Jean-Louis Falardeau, une deuxième boutique du Jardin Mobile fut ouverte en 1982, sur le boulevard du Jardin à Orsainville.

 

Aujourd’hui, le Jardin Mobile est une chaîne de fruiteries florissante. On compte, en plus de la boutique d’origine, 20 succursales. L’enseigne s’est installée dans de nombreuses villes, comme Sainte-Foy, Lévis, Vanier, Beauport ou Saint-Nicolas. Dans la ville de Québec, on compte au total 6 boutiques du Jardin Mobile ! La succursale la plus récente du Jardin Mobile a été ouverte en 2007, sur le boulevard Louis XIV à Charlesbourg.

 

  Voici le lien vers leur site web : Jardin Mobile



Le jardinage pour débutant, c’est possible.
Bien que les grands passionnés puissent passer des heures à débattre des subtilités de la taille ou de la greffe, les plaisirs du jardinage ne leur sont pas pour autant exclusivement réservés ! Voici quelques conseils pour le jardinage débutant.

 

Bien souvent, le principal obstacle au jardinage débutant, c’est la somme de travail à fournir pour pouvoir commencer à exploiter son jardin. Pour pouvoir commencer sans trop de difficultés ni de travail, le débutant peut pourtant passer par un apprentissage en douceur.

Pour les plus impatients, le jardinage débutant le plus adapté est certainement celui qui passe par le repiquage. Attention tout de même : cette pratique peut rapidement devenir très onéreuse. Dans le commerce, il est en effet possible de trouver des plantes en godets : elles ont déjà germé et sont mises en vente au moment le plus approprié pour les planter. Il suffit de creuser un trou correspondant à deux fois la taille du godet : une fois la plante débarrassé du plastique qui l’entoure, elle doit être placée au centre du trou et sa motte recouverte de terreau. Un arrosage abondant dans les premiers jours, puis régulier par la suite finaliseront cette première expérience de jardinage.

 

Pour ceux qui ne se sentent pas capables de travailler la terre, ou pour ceux qui ne disposent que d’une terrasse en sol dur, le jardinage débutant peut parfaitement s’adapter à des plantations en pots et jardinières. L’avantage est évident : il n’est pas nécessaire de bêcher ou de creuser la terre, ce type de jardinage s’accomode parfaitement de graines, beaucoup moins chères à l’achat bien que très diversifiées.